Le prêt à porter comme l’exhibe Bracharr